Grand débat citoyen

Le Grand Débat Citoyen

La recherche de l’insertion sociale et citoyenne se fonde sur des actions de formation et sur la construction de projets collectifs qui ont pour but de renforcer le sentiment d’appartenance des jeunes à la communauté sociale, de contribuer à leur ouverture sur le monde et au développement de leur esprit critique, de contribuer à leur accès aux soins et de faciliter leur engagement au service de causes d’intérêt général.

De ce fait, le vendredi 15 mars, plus d’une soixantaine de stagiaires, répartis en 5 salles, ont participé à une matinée de « Grand Débat National » sur le thème de la citoyenneté. La réflexion ayant été ouverte progressivement à toutes les autres thématiques souhaitées, afin de permettre à chaque jeune de donner sa parole, sa « voix », au gouvernement français.

Ainsi, les jeunes se sentent touchés par la situation de la France actuelle. Ils disent vouloir agir et être entendus, participer aux réflexions locales ou nationales, sans pour autant, avoir l’impression d’être représentés dans la société ou avoir la possibilité de passer le cap de l’engagement

separator

Propositions :

Sont compilées ici les propositions d’une dizaine d’heures de débat.

  1. Des temps de formations et des espaces d’échange, de rencontre et de débat, tout au long de la vie et dès le plus jeune âge (école maternelle), auprès des enfants et de leurs parents afin de développer l’esprit critique ;
  2. Être formé à l’éloquence et à la compréhension de la politique afin de donner l’opportunité à tous les citoyens d’avoir la même base de savoirs et d’accès à la compréhension de la République ;
  3. Rendre obligatoire l’engagement pour une cause, dès le plus jeune âge, afin de développer et susciter plus d’entraide et d’engagement citoyen ;
  4. Repenser les initiatives d’aide à la personne : donner plus d’aides financières aux associations, ouvrir des locaux vacants et inciter les bénéficiaires à être dans une contrepartie afin de revaloriser l’action sociale vers un processus « tremplin » (collaboratif, réseau d’entraide, bénévolat futur, etc.)
  5. Favoriser et valoriser l’entraide ainsi que le transfert de compétences entres les personnes.
  6. Créer plus de délégations de jeunes, à E2C par exemple, qui interviendront auprès des maires.
separator

Cependant, d’autres ont ajouté un élément essentiel concernant l’amélioration de la participation citoyenne : « on est l’avenir du pays, on doit aussi s’exprimer pour assurer aussi l’avenir de nos enfants ! Et grâce aux seniors, on a la capacité d’améliorer ce qui est a été mis en place et cela nous donne confiance ».

D’autres ajoutent à propos de l’engagement citoyen et des responsabilités individuelles : « Oui nous sommes libres, censés être égaux en droits, mais non dans les faits ! Il y a de plus en plus d’individualisme, de précarité…. Derrière la liberté, il y a de la responsabilité».

Sur la question du vote, la proposition est unanime « Il faudrait compter le vote blanc lorsque que l’on n’est pas d’accord avec l’un ou l’autre, pour comptabiliser notre mécontentement ! » Certains ajoutent : « Sinon nous ne serions plus en démocratie. Ça sert à quoi de voter si on ne prend pas en compte notre choix. On vote souvent contre une personne et non pour quelqu’un ».